Cléo Ballatore

« Divergente» : Comment survivre dans un monde contrôlé ?

4 Commentaires

1964995_230829440443087_909779996_nBéatrice, rebaptisée Tris, une jeune altruiste, vit dans un Chicago post-apocalyptique. Frappée par drame dont on ne connaît pas l’histoire, la société s’est depuis organisée en cinq factions afin d’éviter de revivre ces événements douloureux. Chaque individu subit une série de tests à 16 ans dont l’objectif est de déterminer à quelle faction il appartient. Il devra quitter à jamais sa famille et ses amis si cette faction diffère de celle dont il est issu. Chaque faction remplit une tâche précise dans la cité : justice, maintien de l’ordre, don de soi…Tout individu est strictement contrôlé. Reste le rebut de la société constitué des divergents. Ces individus inclassables jugés dangereux par le pouvoir en place car impossible à contrôler deviennent des sans domicile fixes réduit à la misère. Quand l’histoire commence, Béatrice a 16 ans. Elle va subir l’épreuve des tests et découvrir qu’elle est divergente. Grâce à la complicité de l’opératrice, son dossier va être modifié et classé parmi une des factions. A elle alors de choisir, quelle faction elle veut rejoindre. Elle privilégiera les Audacieux. Un groupe paramilitaire qui maintient l’ordre dans la Cité. Elle devra survivre à un entraînement éprouvant physiquement et veiller à ne pas se laisser démasquer. En effet, de nouveaux tests l’attendent. Ils ont vocation à cerner ses peurs les plus intimes pour apprendre à les contrôler. Mais les peurs d’une divergente ne sont pas les mêmes que celles d’un audacieux. Tris peut-elle survivre ?
MON AVIS
Divergente s’inscrit dans la droite ligne de « Hunger games ». C’est une Dystopsie où le héros est une jeune adolescente. Ecrite par Véronica Roth, la trilogie a fait partie de la liste des best-sellers du New York times. Au cinéma, l’univers est bien rendu. Le décor est très réussi avec un paysage de désolation où les tours de Chicago sont à moitié carbonisées. De même le train déglingué que prennent les Audacieux ou l’endroit où ils s’entraînent font frissonner. La première partie est très dynamique. On ressent bien la peur et l’angoisse de cette ado à la croisée des chemins. Mais aussi sa volonté de survivre et de se trouver une nouvelle famille. L’organisation de la société, séduisante au début, devient vite cauchemardesque avec la traque impitoyable livrée à tous ceux qui sont différents. La deuxième partie s’enlise. Bien que fidèle au livre, elle manque de pêche et de subtilité. L’intrigue n’est pas assez étoffée ou surprenante pour tenir en haleine. Reste les acteurs. Shailene Woodley livre une bonne performance. Elle est à la fois physique et vulnérable. Il lui manque cependant la profondeur et le charisme d’une Jennifer Lawrence. On vibre avec Katniss et on prie pour qu’elle survive. On se sent moins concerné par les aventures de Tris. En revanche, Theo James, le compagnon d’aventure de Tris, bénéficie à la fois d’un physique avantageux et d’une présence réelle à l’écran. De même Kate Winslet, à la tête des Erudits, est parfaite.
***/*****

Publicités

Auteur : cleoballatore

Ecrivain

4 réflexions sur “« Divergente» : Comment survivre dans un monde contrôlé ?

  1. Ca me dit bien de plonger dans cet univers parce que j’apprécie beaucoup Hunger Games, mais je n’ai pas encore choisi : film ou livre ??

  2. Pour ma part, j’ai eu un réel coup de coeur pour Divergente, que je préfère à Hunger Games ^^

  3. C’est original. Souvent c’est l’inverse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s