Cléo Ballatore

Les chaussons

9 Commentaires

atelier-ecritureLes vacances étaient bien finies. Dans cette salle de danse aux murs gris et austères, mes pieds rêvaient de se prélasser dans une paire de tongs couleur fuchsia. Au repos, loin de ce monde de douleur. En une seconde, me revint la douce chaleur du sable sous mes pieds et le crissement de mes pas sur la plage. Ma main était glissée dans celle un peu rêche de ce garçon rencontré quelques heures auparavant. Nos amours éternelles n’avaient duré qu’un été.

Maintenant, je frissonnais. Mes mollets enroulés dans des jambières de laine se contractaient douloureusement au son de la voix sèche de Véra, notre professeur, et des coups sourds de sa canne sur le plancher. Mes orteils demandaient déjà grâce.

Je regardais autour de moi. Un sourire angélique flottait sur le visage de Charlotte, ma principale adversaire dans ce monde feutré. Instinctivement, je redressai mon buste et pris la pause. Une énergie inattendue se répandit dans mon corps.

Pas question que le rôle de la Belle au bois dormant m’échappe !

http://www.bricabook.fr/2014/08/une-photo-quelques-mots-131e-atelier-decriture/
Photo Romaric Cazaux

Publicités

Auteur : cleoballatore

Ecrivain

9 réflexions sur “Les chaussons

  1. Difficile de se remettre en selle dès le premier jour … mais les étoiles ne plaisantent pas 😉 Contente de retrouver ta plume que j’apprécie toujours autant !

  2. Rien que le prénom de Véra donne le ton et l’attitude de ce professeur, c’est rigolo ! 😀

  3. J’aime ce texte, très fluide, qui colle bien avec la rentrée et nos regrets d’un été déjà achevé 😉

  4. Pingback: Pile ou face ? (Atelier d'écriture) | Bric à Book

  5. Bonjour Cléo, et merci pour ce très beau texte. Je regrette d’avoir loupé « la rentrée » de Bricabook; je suis en train d’écrire un texte sur cette photo. A bientôt.
    Et les chroniques berlinoises? Tu nous tiens en haleine…

    • Bonjour Jacou,

      Je suis heureuse d’avoir de tes nouvelles. J’ai vu que tu as été très active. Je vais aller faire un petit tour pour te lire.
      Pour les chroniques, j’ai travaillé sur le plan cet été mais cela ne fonctionne pas complètement. En attentant, je participe à des appels de textes dans le domaine du fantastique. Si tu veux me donner ton avis sur celle qui a été publiée dans Absinthe, c’est bien volontiers.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s