Cléo Ballatore

L’immortel

16 Commentaires

romaric-cazaux1Parfois, je pense à l’immortalité. Qu’il doit être doux d’avoir toujours la vie devant soi. Certes, la mémoire telle une pieuvre doit se glisser dans les moindres interstistes du cerveau pour venir s’abreuver et se nourrir à la source de nos regrets et de nos chagrins. Transformée en sombre torrent, elle va charrier nos tourments jusqu’à ce qu’une tempête se lève et la fasse déborder de son lit pour nous submerger.

À ce moment-là,on aura envie de rejoindre les anges, de s’allonger enfin dans un endroit ombragé où le silence n’est jamais troublé par l’agitation de la ville.

Oublier enfin nos passions et nos erreurs. Retrouver ceux qu’on a aimés.

Atelier Bricabook ; photo Romaric Cazaux

Publicités

Auteur : cleoballatore

Ecrivain

16 réflexions sur “L’immortel

  1. Tout court et très fort. J’aime

  2. Une nostalgie sereine, oui, c’est bien ça ! 🙂

  3. Oui, il y a de la mélancolie dans son regard. Ton texte est beau, j’aime ce que tu dis de la mémoire.

  4. Forte en effet cette tentation de l’immortalité!

  5. j’aime cette idée de sagesse en retour après les épreuves de la vie… un chemin parallèle !

  6. Un joli texte avec plusieurs belles images, sur la mémoire et les regrets. Bravo!

  7. Ça doit être génial d’être immortel, si ceux qu’on aime le sont aussi.

  8. Pingback: Jean Des Bois (Atelier d'écriture) | Bric à Book

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s