Cléo Ballatore

Ce bras

9 Commentaires

Tattoo on Arm of Relaxing ManLa première fois que je le vis, il était immobile, dissimulé sous une chemise blanche aux manches retroussées. Mollement posé sur l’accoudoir d’une chaise longue face à la mer par une journée d’automne lumineuse, étonnement douce. Ce bras a attiré mon attention. Pourquoi ? Aujourd’hui encore, je ne saurais le dire avec certitude. Peut-être parce qu’il se mit en mouvement ? Ses muscles tressautèrent pendant que la main tapotait le bois du siège comme si elle égrenait des notes de musique sur un piano imaginaire.

Le soir, quand je le revis, il était doué d’une énergie fabuleuse qui se transmettait à tout le corps. Il jouait de la guitare. Une musique au rythme primitif qui résonna profondément en moi. Ce bras aux muscles gonflés se tordait sous la violence des accords. Il semblait se démultiplier comme s’il voulait nous entraîner sur un chemin ou nous conduire vers un monde secret où se murmurent des histoires obscures.

Plus tard, quand je l’ai mieux connu. J’ai découvert que ce bras était chatouilleux. Souvent protégée du soleil et du froid, sa peau était aussi lisse et sensible que de la soie. Elle avait le goût et la couleur du miel l’été et celle du lait, l’hiver. Le fin duvet qui la recouvrait frémissait sous mes caresses.

Quelquefois, une insaisissable volupté émanait de ce bras. Je me souviens de ses muscles qui roulaient sous la bretelle échancrée d’un débardeur, une journée d’été dans une ville éclaboussée de lumière, de sa peau laiteuse qui se découvrit un soir, dans une salle à la lumière tamisée au-dessus du coude, du chapelet de grains de beauté, qui surgissait après l’été, et que j’explorais à tâtons comme un aveugle qui chercherait à déchiffrer une écriture inconnue.

De temps à autre, ce bras prenait la pose. Orné de tatouages, sa surface était alors un merveilleux tableau-vivant. Sous mes doigts couraient une géographie étrange composée de plaines, de rivières, de montagnes, de fleurs, de tigres ou de créatures magiques. Cette langue mystérieuse racontait des fragments de son existence : un rite de passage, un voyage, une rencontre ou un évènement marquant.

Et puis, un jour, ce bras a pris ses distances. Il est sorti de ma vie. C’était un bras vagabond.

Je l’ai si bien connu pourtant. Il m’a serrée contre son cœur. Il m’a soulevée un soir très haut pour que j’essaie de lui décrocher la lune. Mais j’étais trop petite. Je n’y suis pas arrivée.

Où est-il maintenant ? Qui enlace-t-il ? Se rappelle-t-il de nos étreintes ? Moi, j’ai encore le souvenir de sa douceur contre ma peau et de son odeur sucrée dans ma bouche.

Publicités

Auteur : cleoballatore

Ecrivain

9 réflexions sur “Ce bras

  1. « Un bras vagabond » c’est une jolie expression.
    Joli texte pour un bras d’honneur en tout cas. 😉
    Bon dimanche.

    • Merci Fred. Et de ton côté comment ça va ? J’ai été bouleversée par ton texte. Je ne savais pas départager l’autobiographie de la fiction.

      • Je vais bien merci Cléo. Ce n’est pas une fiction, non. Les choses sont bien difficiles à faire bouger. On m’a fait une proposition avant hier soir qui m’évitera la pire des solutions pour les 9 mois à venir mais croisons les doigts… En fait j’ai neuf mois à attendre pour toucher enfin ma retraite et recommencer une nouvelle vie. Il parait que tout s’arrange alors essayons d’être optimiste.

      • Je croise les doigts alors. En tout cas l’écriture me semble une piste sérieuse pour cette nouvelle vie.

      • Oh ! J’ai déjà voulu me lancer dans des textes plus longs mais c’est très très difficile pour moi. J’écris à l’instinct et je ne sais jamais comment mon texte finira au moment ou je le commence. C’est un big souci. En tout cas merci de tes encouragements. 😉

  2. Très joli texte, fort agréable à lire le dimanche en se levant 🙂

  3. Si tu n’as pas décroché la lune, c’est peut-être aussi parce qu’il n’était pas assez grand.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s