Cléo Ballatore

Départ

39 Commentaires

bateauLa nuit tombe sur ce petit port de pêche breton. Un ciel sombre et menaçant annonce une journée du lendemain difficile pour les chalutiers. Un de ces matins où les brumes hivernales cachent la jetée et, au-delà, le phare et les récifs qui affleurent à la surface de l’eau. Demain, pourtant le soleil brillera dans son cœur. Elle embarquera pour aller de l’autre côté des îles vers une nouvelle vie. Ce soir, elle regarde une dernière fois la beauté du ciel tourmenté et les petits lampions jaunes qui décorent les bateaux comme une guirlande de Noël.

L’air vif qui réveille à l’aurore, les mains rougies, gourdes de froid, l’odeur des embruns et les cabans de laine rêche appartiennent déjà au passé.

Demain, elle quittera ce petit port sans se retourner, franchira les eaux calmes de la rade, puis traversera les flots tumultueux de l’océan. Peut-être entendra-t-elle la fameuse cloche qui sonne dans le brouillard pour les marins égarés juste avant qu’ils aperçoivent la quiétude de la terre ferme.

Elle, elle s’est perdue, mais retrouvée. Quelqu’un l’attend de l’autre côté. Quelqu’un qu’elle a laissé partir autrefois, parce qu’elle était trop jeune et qu’elle pensait que sa vie était ici. Mais ils s’en sont tous allés, sa famille, ses amies. Maintenant, elle est seule entourée de ses souvenirs. Elle a vendu la maison, dispersé les affaires. Il est temps de prendre le large.

Atelier Bricabook Photo Kot

Publicités

Auteur : cleoballatore

Ecrivain

39 réflexions sur “Départ

  1. On est là plutôt dans la fibre romantique. Loin, très loin de tes aventures. Mais chacun son style.

  2. Bonsoir
    Mon petit passage du soir
    Dans ton merveilleux univers
    Juste pour le plaisir
    De te rendre une petite visite
    Avec la complicité de mon clavier
    J’espère que tu va bien
    Je te souhaite de passer
    Une Agréable et Belle soirée
    Gros Bisous

    Bernard

  3. J’aimerais bien recevoir un mot doux chaque soir.

  4. J’ai lu ton texte tout en écoutant « Beirut » d’Ibrahim Maalouf et ma foi que c’est doux … Tu nous emporte vers cet horizon d’amour qui lui est promis ! Bises 🙂

  5. Beau texte, je n’ai pas pris le large en le lisant, porté par une brise d’amour, je suis resté au port jusqu’à la fin de cette belle histoire. Merci

  6. Il est un temps pour tous bonheur, comme un fruit qu’on ne doit cueillir ni trop tôt, ni trop tard. Il faut rester à l’écoute de ces cloches qui sonnent dans le brouillard. Je lui souhaite une belle traversée. Beau texte, inspirant l’espoir.

  7. J’aime le ton mélancolique et doux de ton texte, même si en filigrane on distingue une réalité plus cruelle. :/

  8. La musicalité de ton texte me parle et me porte. J’y lis de l’espoir et j’ai aimé ma lecture. Merci Cléo

  9. Parfois, les échecs ou les mauvais choix permettent de rebondir. Là, elle est prête à vivre son histoire.

  10. Belle histoire, espoir en ligne d’horizon.

  11. Un joli texte, mélancolique et en même temps plein d’élan vers l’avant, vers une vie longtemps espéré.

  12. partir sans se retourner… joli texte optimiste !

  13. Il n’est jamais trop tard pour prendre un nouveau départ.

  14. Joli texte empreint d’espoir, de quasi certitude.

  15. Elle aussi elle prend le large et j’aime bien parce qu’elle sait déjà qui elle va aller retrouver… merci pour ton joli texte, plein d’espoir !

  16. j’ai cru un moment que toi aussi tu allais la « suicider », comme dans une autre participation que j’ai lue ce soir 😉
    mais non, ici ça finit bien, ouf 🙂

  17. Levons les voiles … ailleurs n’est pas ici. On ne s’égare que dans ce qu’on connaît.

  18. Ah l’appel du large! J’aime beaucoup ce texte car il me fait penser à ce que l’on peut ressentir face à l’océan: l’envie de tout quitter, de s’arracher à sa vie « vide » et de rejoindre ceux qui sont déjà partis dans cette grande aventure qu’est le voyage!

  19. Joli commentaire. Merci d’être passée.

  20. Je ne saurais qu’ajouter à ce qui a été dit avant moi. L’inconnu est ici porteur d’espoir. On ne sait même pas, au fond, si elle parviendra à quelque chose, mais ce qui compte, c’est l’envie de se libérer et le voyage en tant que tel, non ? Très beau texte. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s