Cléo Ballatore

La statue

23 Commentaires

concordeElle marche d’un pas léger dans le parc. Elle a froid. Ses mains enfoncées dans les poches de son manteau sont crispées. Un sourire calme est plaqué sur son visage. Le bruit de ses pas est assourdi.

Le vent a déjà fait s’envoler toutes les feuilles. Au loin, la grande roue est arrêtée sur un ciel gris et pâle. La nature semble avoir perdu le souvenir du soleil.

Elle voit son double. Il est en marbre près d’un marronnier aux branches dénudées. Son regard est tourné vers les eaux figées du grand bassin. La pluie d’hier l’a lavé. Il est si beau, si blanc et si glacé. Elle pleure doucement.

Sur l’allée, un cheval trottine et un pigeon roucoule. Au loin, on entend un air de violon.

atelier bricabook

Publicités

Auteur : cleoballatore

Ecrivain

23 réflexions sur “La statue

  1. cela me fait penser au spleen baudelairien. Cela m’a inspirée aussi 😉

  2. Pingback: Coeur en hiver ... (atelier d'écriture) | Bric à Book

  3. Un texte qui met les sens en éveil, très joli, avec juste ce qu’il faut de mélancolie.

  4. On aimerait savoir ce qui rend ton personnage si triste, ton texte nous laisse l’imaginer. J’aime beaucoup la mélancolie de tes mots.

  5. Il y a beaucoup de mélancolie dans ce texte et l’ambiance y est spéciale. J’aime beaucoup.

  6. Une femme mystérieuse qui porte un lourd chagrin : tout est suggéré, c’est très élégant comme texte.

  7. snif c’est ‘lourd’ de chagrin …mais fort bien écrit 🙂

  8. Une jolie musique mélancolique !

  9. Juste une ambiance, un texte impressionniste qui nous laisse sous le charme.

  10. Je n’aurais pas pensé à l’impressionnisme mais j’aime bien ce qualificatif.

  11. j’aime l’ambiance de ce texte, l’opposition entre la lourdeur de la statue à cause du marbre, le ciel gris, et la légèreté de ses pas et de ses larmes.

  12. mince, je me suis trompée de compte en publiant … mais ça reste fanny 🙂

  13. On s’imagine bien à la place du personnage à la lecture de ton texte. J’entends les feuilles qui volent au vent, et les bruits de mes pas, si légers soient-ils, sur le sol.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s