Le gang des rêves de Luca Di Fulvio

Une grande histoire d’amour
Résumé
New York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d’Européens, la ville est synonyme de « rêve américain ». C’est le cas pour Cetta Luminata, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils. Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandi entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L’espoir d’une nouvelle existence s’esquisse lorsqu’il rencontre la belle et riche Ruth.

Mon avis
Ce roman foisonnant de Luca Di Fulvio nous transporte dans le New York des années vingt dans une société âpre et violente qui court après ce fameux rêve américain qui s’est transformé en cauchemar pour le plus grand nombre. La malheureuse Cetta, une immigrée du sud de l’Italie, essaie de survivre avec son fils dans le Lower East Side. Malgré sa tchatche et son esprit vif, le destin de Christmas semble tout tracé : adhérer à une bande, puis à un gang et s’enfoncer dans le crime organisé. Mais l’amour va croiser le chemin du jeune homme en la personne de Ruth, une jeune fille qui se situe socialement à l’opposé de Christmas. Ruth est issue d’une famille juive qui a fait fortune dans le textile et habite une splendide propriété à Long Island. Alors entre ces deux-là tout est impossible ?
Le lecteur suit les rebondissements de cette histoire de New York à Hollywood, traverse le monde des gangs, du textile, de la radio, du cinéma, de la photo avec Christmas et Ruth. L’intrigue est savamment construite, haletante à certains moments, poignante le plus souvent avec en toile de fond la terrible violence faite aux femmes dans cette société où le fameux rêve américain nourrit les imaginaires.
Les personnages sont attachants, et leur psychologie toute en nuance. Christmas, le gamin qui a de la tchatche, l’outsider qui court après ses rêves, Ruth, qui veut se construire et se reconstruire avant de se donner le droit de vivre cet amour. La galerie de personnages qui entoure les deux héros est foisonnante, riche en caractère et en tempérament : Cetta, la mère de Christmas qui rêve d’une autre vie pour son fils, le grand-père de Ruth parti de rien dans ce Nouveau Monde, Salvatore, l’ami de Cetta et son souteneur, Santo, l’ami d’enfance, Joey, le petit voyou qui méprise son père, un juif pieux et non violent, et, puis, Billy, un déchet du rêve américain, traversé par la violence jusqu’à l’os.
L’auteur nous entraine avec une très belle plume dans une grande histoire d’amour avec en toile de fond un contexte historique d’une grande richesse.

Editeur : Slatkine et cie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s