Le liseur de Bernhard Schlink


Une belle histoire, touchante, qui s’accompagne d’une profonde réflexion sur la condition humaine.

À quinze ans, Michaël fait par hasard la connaissance, en rentrant du lycée, d’une femme de trente-cinq ans dont il devient l’amant. Pendant six mois, il la rejoint chez elle tous les jours, et l’un de leurs rites consiste à ce qu’il lui fasse la lecture à haute voix. Cette Hanna reste mystérieuse et imprévisible, elle disparaît du jour au lendemain. Sept ans plus tard, Michaël assiste, dans le cadre de ses études de droit, au procès de cinq criminelles et reconnaît Hanna parmi elles, accablée par ses coaccusées.

Mon avis : j’ai eu un vrai coup de cœur pour cette histoire. La première partie est l’initiation amoureuse d’un tout jeune homme par une femme plus âgée. C’est une partie sensuelle, faite de la découverte du plaisir d’un adolescent, d’un moment lumineux dans la vie de ces deux êtres que beaucoup de choses séparent en plus de leur différence d’âge, mais aussi du mystère qu’est Hanna aux yeux de son très jeune amant. La deuxième partie nous plonge brutalement dans le passé de l’Allemagne nazie. Une réflexion profonde est posée sur ceux qui ont participé parfois malgré eux et la génération d’après qui juge ce pesant héritage en tentant de comprendre l’incompréhensible. Le procès revêt un caractère universel. On s’interroge sur comment chacun de nous se serait comporté dans une telle société. Quant à ceux qui, un jour, ont eu honte de leurs origines ou qui souffrent de profonds complexes, ils trouveront Hanna extrême touchante malgré la monstruosité de ses actes. Reste le souvenir du premier amour qui ne s’efface jamais complètement, et qui continue de hanter le narrateur. Hanna reste un personnage difficile à juger et à oublier.

éditions folio

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s