Bilan lectures 2022 : Vive les femmes !

À mon tour de partager avec vous mon bilan lectures pour l’année écoulée. J’ai lu une centaine d’ouvrages dont une large part était écrite par des femmes. Je me suis rendu compte, il a quelque temps, que nous sommes assaillis par le point de vue masculin en littérature. J’en veux pour preuve les héroïnes mythiques dont on se repait régulièrement dans les clubs de lecture à savoir Madame Bovary et Anna Karénine. Loin de moi de dénigrer ces monuments de la littérature que sont Tolstoï et Flaubert, mais ce point de vue exclusivement masculin qui ausculte la passion amoureuse chez les femmes ne me convient plus.Cette année, trois dames de lettres m’ont impressionnée :
Vanessa Springora explore la notion du consentement d’une jeune adolescente dans son livre-témoignage « Le consentement ». Si Nabokov dans « Lolita » se plaçait de point de vue du prédateur, là nous sommes du côté de la proie. Dans un style dépouillé et sans affect, l’autrice décompose le mécanisme de la prédation, l’isolement de la victime, son très jeune âge qui lui fait perdre pied devant les attentions dont la comble son futur bourreau, l’aveuglement voire la complaisance de l’entourage. De mon point de vue, le livre de Vanessa Srpingova fera date.

Madeline Miller nous conte l’épopée d’Achille dans « Le chant d’Achille ». Elle nous fit revivre la guerre de Troie à travers le regard de son amant, Patrocle. Écrit à la première personne, ce récit merveilleux nous transporte dans le mode antique, celui de dieux, des prophéties, mais aussi celui des humains avec leurs doutes, leurs faiblesses, leurs grandeurs et leurs trahisons.

Heidi Perks dans son polar « Evergreen Island » nous plonge dans les secrets de famille. Stella, une jeune psychothérapeute de retour sur l’île de son enfance qu’elle a quittée avec sa famille en catastrophe un jour de tempête, va mener l’enquête pour lever le voile sur son passé avec une question lancinante qui traverse sa quête : doit-on tout dire à ceux qu’on aime ? Un remarquable polar psychologique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s