Cléo Ballatore


6 Commentaires

Les pas

marche-kotMidi venait de sonner à l’église du village. C’était une chaude journée du mois d’août dans le sud de la France. A la recherche d’un peu de fraîcheur, je m’adossais contre le mur d’un porche. Dissimulée dans ce renforcement, j’entendis un claquement de talons. Un homme passa dans la rue. Il sifflotait les mains dans les poches. Il marchait d’un pas vif mais sans aucune hâte. La lumière aveuglante découpait comme une lame l’ombre de ses jambes sur le pavé. Sa main droite était enfoncée dans la poche de son pantalon. Quand il la sortit, l’éclat argenté d’une lame de couteau étincela.

Tendue, j’attendis fébrile une explosion de bruit et violence.

atelier bricabook

Publicités