Cléo Ballatore


Poster un commentaire

«Transcendance» : **** Une bonne histoire de SF bien filmée avec le charismatique Johnny Depp, parfait comme à son habitude.

transcendanceWill Caster est un génie qui mène ses recherches, épaulé par sa femme, Evelyn, dans son laboratoire privé. Nous sommes à l’aube d’une révolution où des ordinateurs sont sur le point d’être dotés d’une âme humaine implantée au cœur de leur disque dur. Plusieurs laboratoires explorent cette piste. Les bienfaits que pourraient générer ces systèmes font rêver ceux qui, comme Will et Evelyn, espèrent un monde nouveau. Mais des groupuscules radicalisés, qui perçoivent la face cachée de ces futurs monstres, ont décidé d’éradiquer cette menace. Will Caster va être victime d’un attentat. Sa femme pour sauver ce qui peut encore l’être ou tout simplement le garder d’une certaine façon auprès d’elle va transplanter son cerveau dans l’ordinateur central. Mais est-ce bien le Will d’autrefois qui a survécu ?

MON AVIS

Très bien. Ce film a été injustement descendu par la presse. L’histoire est solide même s’il y a par moment un petit côté déjà vu mais c’est difficile d’être totalement innovant en SF aujourd’hui. Les images sont très belles mais l’humain l’emporte sur les effets spéciaux ce qui est très rafraîchissant de nos jours. L’histoire d’amour entre les deux héros fait vibrer. Les acteurs sont tous excellents. Johnny Depp allie comme à son habitude talent et charisme. Cet ordinateur grâce à lui est diablement séduisant. Rebecca Hall dans le rôle d’Evelyn est à la fois forte et fragile. Elle suscite l’empathie. Les seconds rôles sont solides : Paul Bettany, Morgan Freeman et Kate Mara.

Publicités